Rechargement des pierres

Le rechargement des pierres

Qu’est-ce que le rechargement des pierres, à quoi sert-il, quelles sont les différentes méthodes à employer et les précautions à prendre ? Vous trouverez ici les réponses les plus élémentaires à ces questions.

Qu’est-ce que le rechargement des pierres et à quoi sert-il ?

Je crois que pour cerner de manière correcte ce qu’est le rechargement des pierres, comment cela fonctionne et pourquoi c’est nécessaire dans la majorité des cas, il est impératif de se représenter les pierres comme quelque chose de vivant. Alors attention, je coupe court tout de suite à toute mauvaise interprétation de ce terme : évidemment que les minéraux ne sont pas des êtres vivants au sens biologique du terme. Cela étant, elles émettent et reçoivent de l’énergie, ce de manière plus ou moins importante et différente selon les cristaux, mais c’est précisément dans cette énergie que l’on va puiser que ce soit pour une utilisation en magie ou en lithothérapie.

Il ne faut pourtant pas voir les pierres comme des sortes de « piles », car elles se déchargent effectivement plus ou moins vite en fonction de l’utilisation qu’on en fait, mais elles peuvent également se saturer d’énergie, c’est la qu’intervient la nécessité d’une purification des pierres avant leur rechargement.

Et tout comme pour la purification, le rechargement des pierres ne peut pas être programmé à un intervalle précis puisque cela dépend de la nature de votre cristal, de sa taille, mais surtout de l’utilisation que vous en fait. Donc tout comme pour la purification, il est impératif de bien connaître vos pierres et de faire appel à votre ressenti énergétique pour savoir quand les recharger.

À partir de là, il existe différentes méthodes de rechargement des pierres que je vais détailler tout de suite.

Le rechargement des pierres par la lumière (soleil/lune)

Il s’agit là de la méthode de rechargement des pierres la plus couramment utilisée et qui consiste à exposer votre cristal à la lumière du soleil OU de la lune en fonction de celui-ci, de ce qu’il tolère et de sa nature.

Pour un rechargement à la lumière du soleil, l’idéal est d’exposer votre pierre pendant 2 à 3 heures à la pleine lumière de celui-ci, idéalement de la fin de matinée jusqu’au zénith afin que la charge s’intensifie progressivement

Pour un rechargement à la lumière de la lune, vous pouvez laisser votre pierre exposée sans problème toute la nuit, mais de préférence dans une phase de pleine lune pour des raisons évidentes… de luminosité.

ATTENTION : Plusieurs mises en garde : tout d’abord, il est impératif de ne pas exposer des pierres lunaires au soleil et vice versa, au risque de les détruire carrément. De la même manière, certaines pierres ne supportent pas la lumière tout court qui peut vraiment être abrasives pour elles. Enfin, dans le cas d’un rechargement solaire, il existe aussi des nuances à respecter (faible ou forte exposition par exemple). Donc renseignez-vous bien, mais nous verrons tout cela en fin d’article dans la partie consacrée au choix de la méthode à employer.

Le rechargement des pierres à l’aide d’une macle

Le rechargement des pierres via une macle de cristal de roche est certainement la méthode la plus sûre et la plus efficace pour cette opération, tout en étant (pratiquement) universelle. Pour ceux d’entre vous qui ne sauraient pas encore ce qu’est une macle de cristal de roche, il s’agit tout simplement du visuel que j’ai utilisé pour cette article.

L’opération est des plus simple : il vous suffit de placer votre cristal au sein de la macle pendant une durée suffisante (ça peut aller de quelques heures à une journée entière)… et cela suffira à la recharger pleinement. À noter par contre que la macle de cristal de roche employée doit être elle-même déjà purifiée et rechargée.

J’ajouterai que vous pouvez décupler la puissance de rechargement en couplant à la fois l’utilisation d’une macle de cristal de roche et celle de la lumière du soleil ou de la lune. Cela dit, cette méthode de rechargement présente l’avantage d’être simple mais également de se passer justement de la lumière pour les pierres qui y sont intolérantes ou si vous avez quelques doutes.

Une dernière chose : la macle de cristal de roche peut être avantageusement remplacée par une macle d’améthyste, ça ressemble à ça :

Cela dit, il y a quelques contre-indications sur l’utilisation d’une macle d’améthyste pour certaines pierres donc, là encore, je vous invite à vous renseigner, et une nouvelle fois, on en parlera plus spécifiquement en fin d’article.

Le retour à la terre comme méthode de rechargement

J’ai déjà traité du retour à la terre dans mon article sur la purification des pierres, mais il faut savoir que cela peut être également une méthode de rechargement.

Alors personnellement, c’est quelque chose que je ne fais pas car je n’en ai pas l’utilité, mais pour l’avoir vu faire à maintes reprises, je peux témoigner que c’est quelque chose qui fonctionne très bien et qui à l’avantage de n’avoir aucune contre-indications, contrairement aux méthodes précédemment citées.

Il s’agira donc d’enfouir sa pierre dans la terre (pas dans un pot par contre, vraiment dans la terre), pour une durée qui dépendra de ses besoins en matière de rechargement, mais d’après mon expérience, quelques jours suffisent voire même 24h peuvent suffire si la pierre n’est pas abîmée.

Comment choisir la bonne méthode de rechargement pour une pierre ?

C’est là que ça se complique et trouver la bonne méthode de rechargement pour une pierre, c’est le plus compliqué en fait. Cela dit, on va tenter de faire simple :

Si vous êtes certains que votre pierre se recharge à la lumière du soleil, utilisez celle-ci, idem pour la lumière lunaire.

Si vous n’en êtes pas sûrs, et/ou si c’est compliqué pour vous, utilisez une macle de cristal de roche elle-même purifiée et rechargée, mais évitez la macle d’améthyste sans connaissances.

Sinon, et dans tous les cas, le retour à la terre fonctionne très bien, même sur une courte durée.

Pour finir, l’essentiel reste de connaître ses pierres, d’abord via le ressenti énergétique ne serait-ce que pour savoir quand les recharger, mais surtout avec de solides bases théoriques. Pour cela, je ne peux que vous recommander de vous appuyer sur des ouvrages solides et complets comme l’Encyclopédie des plantes et des pierres magiques et thérapeutiques de Lise-Marie Lecompte que j’avais déjà présenté ou certains travaux de Julia Boschiero que j’ai côtoyé de loin en loin à l’époque ou je faisais partie de l’Alliance Magique et qui est plus que compétente en matière de pierres.

Auteur : Shaël

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *