Le Rituel Mineur de Bannissement du Pentagramme

Le Rituel Mineur de Bannissement du Pentagramme (RMBP) aussi appelé le Rituel du Pentagramme de Renvoi à la Terre et en anglais, Lesser Banishing Ritual of the Pentagram ou LBRP, est considéré comme un pilier de la tradition de l’ordre de la Golden Dawn, un ordre mystique et occulte fondé en 1888 par trois Franc-Maçons: MacGregor Mathers, William Wynn Westcott, et William Robert Woodman.

Avant sa division en plusieurs organisations différentes en 1900, l’ordre de la Golden Dawn comptait parmi ses membres le célèbre poète irlandais W.B. Yeats, les auteurs et occultistes A.E. Waite (qui nous laissé le Tarot éponyme) et Dion Fortune, sans oublier Aleister Crowley (en photo à gauche), celui qu’on appelait « L’homme le plus malsain du monde ». C’est ce dernier qui a rendu ce rituel public.

Le Rituel Mineur de Bannissement du Pentagramme selon la Golden Dawn est devenu un des fondamentaux de la magie occidentale. Certains groupes Wiccans, Néo-païens, et bien d’autres organisations l’utilisent, avec quelques différences ici et là, mais avec la même structure, qui se compose dans sa version traditionnelle de:

  • La Croix Kabbalistique en ouverture
  • La formulation des Pentagrammes
  • L’invocation des Archanges
  • La Croix Kabbalistique en fermeture.

Cette structure sera développée plus loin dans cet article.

C’est Eliphas Lévi (photo à droite) qui semble le premier faire référence au rituel du Pentagramme dans son livre Dogme et Rituel de la Haute Magie (cliquez sur le lien pour télécharger le PDF)

Ce dernier déclare:

Le signe de la croix adopté par les chrétiens ne leur appartient pas exclusivement. Il est aussi cabalistique, et représente les oppositions et l’équilibre quartenaire des éléments. Nous voyons par le verset occulte du Pater que nous avons signalé dans notre Dogme qu’il y avait primitivement deux manières de le faire, ou du moins deux formules bien différentes pour le caractériser: l’une réservée aux prêtres et aux initiés, l’autre accordée au néophytes et aux profanes. Ainsi, par exemple, l’initié, en portant la main à son front, disait: A toi, puis il ajoutait: appartiennent, et continuait en portant la main à sa poitrine: le royaume, puis à l’épaule gauche, la justice, à l’épaule droite, et la miséricorde. Puis on joignait les deux mains en ajoutant: dans les cycles générateurs. Tibi sunt Malchut et Geburah et Chesed per aeonas.
Signe de croix absolument et magnifiquement cabalistique, que les profanations du gnosticisme ont fait perdre complètement à l’Eglise militante et officielle.
Ce signe fait de cette manière doit précéder et terminer la conjuration des quatre. »

Nous avons donc ici en effet, une des premières formes de croix kabbalistique.

Pour rappel, voici comment se présente le signe de croix tel qu’il est pratiqué traditionnellement par les chrétiens (catholiques) – nous aurons l’occasion d’y revenir plus tard.

 

Bien que le RMBP soit un rituel assez simple à pratiquer, il incorpore plusieurs couches de symboles dans sa structure. On l’utilise principalement pour bannir les énergies négatives de l’espace du magicien, en les renvoyant à la Terre (ce dernier point est déterminé par la façon dont les Pentagrammes sont tracés, en commençant en bas à gauche par la pointe qui symbolise l’élément Terre) mais il a également une multitude d’autres usages tels que:

-> Le centrage: la Croix Kabbalistique effectuée durant la première partie du rituel permet au magicien de canaliser ses forces, de se recentrer.

-> Instaurer l’équilibre en soi entre les quatre Eléments

-> La création d’un lien avec le divin (dans ce but, on l’accomplit chaque matin – suivi du rituel d’Invocation – et chaque soir, dans une perspective d’hygiène psychologique et spirituelle)

-> Pour maintenir son Aura en bonne condition

-> La purification: le rituel élimine les énergies parasites, assainit à la fois le temple (l’espace magique) et l’adepte.

-> La protection: le rituel crée une bulle énergétique protectrice, renforce le cercle magique contre les agressions occultes éventuelles

-> L’ouverture d’un espace magique, isolé du quotidien.

-> La mise en place d’un microcosme: on crée un micro-univers condensé en marquant les points cardinaux et on s’y enferme par le cercle qu’on trace pour les relier. En imprimant sa volonté dans ce microcosme condensé, on peut ensuite la « relâcher » dans l’Univers.

Description du Rituel:

De nombreuses vidéos sont disponibles sur YouTube, et il n’existera pas de meilleure façon d’apprendre qu’en regardant votre favorite encore et encore, tout en répétant les mots et les gestes jusqu’à ce que vous les connaissiez par coeur.

Vous en trouverez quelques exemples à la fin de cet article, en attendant voici un peu de théorie pour bien comprendre ce que vous faites.

Tout d’abord on fait face à l’Est, d’où le Soleil se lève. Le rituel se déroule dans le sens des aiguilles d’une montre, de la même façon que le Soleil traverse notre ciel.

Le rituel se compose de trois parties:

1 – La Croix Kabbalistique:

On forme une croix astrale sur/dans le corps du magicien, en reliant des points correspondant à l’arbre des Sephiroth (ou Arbre de Vie) de la Kabbale.

Les sphères invoquées sont: Malkhuth (l’élément Terre, le Royaume physique, la planète Terre), Gueburah (le Feu, le pouvoir, la puissance, l’autorité), Chesed (l’Eau, son autre appellation Guédulah, représentant la gloire, l’autorité) et enfin, par la descente de l’Air, on parvient à l’harmonie avec Tiphareth (la Lumière, l’équilibre entre les mondes des Esprits et les mondes matériels.)

En reliant ces points, on répète les mots hébreux correspondant à la dernière phrase du Notre-Père: A Toi appartiennent le Règne, la Puissance et la Gloire au siècle des siècles, Amen.

2 – La Formulation des Pentagrammes:

Durant laquelle un Pentagramme est tracé dans l’air aux quatre points cardinaux en vibrant un nom de Dieu. On trace les Pentagrammes en commençant par la pointe qui se trouve en bas à gauche et qui symbolise la Terre.

Voici à droite une représentation du Pentagramme élémental avec lequel nous allons travailler.

Petite précision: si vous tracez un Pentagramme en démarrant par l’élément avec lequel vous travaillez, et que votre trait s’éloigne de cet élément, on considère qu’il s’agit d’un bannissement. Donc, en commençant avec la Terre et en s’en éloignant comme sur notre représentation, nous bannissons la Terre.

Inversement, si on démarrait le Pentagramme à la pointe Esprit, en direction de la Terre, il s’agirait d’une invocation de la Terre.

Voici un petit tableau récapitulatif pour bien visualiser tout cela:

Les quatre Pentagrammes sont connectés par un cercle, également tracé dans l’air.

3. L’Invocation des Archanges

Raphael, Gabriel, Michael et Uriel.

Chacun des Archanges correspond à un point cardinal, à un Elément et à une couleur:

Raphael – Est – Air – Jaune
Michael – Sud – Feu – Rouge
Gabriel – Ouest – Eau – Bleu
Uriel – Nord – Terre – Noir/Brun/Vert

Chaque Archange porte une arme, un accessoire qui lui est spécifique et qu’il est utile de visualiser:

Raphael — Une baguette
Michael — Une Epée
Gabriel — Une Coupe
Uriel — Un Pentacle (qu’on peut assimiler à un bouclier)

Après l’invocation des Archanges, on répète de nouveau la Croix Kabbalistique.

Script du rituel

Croix Kabbalistique:

Tenez-vous au centre de la pièce. Tournez-vous vers l’est et imaginez que vous vous trouvez dans une tour et que la Terre est une toute petite sphère sous vos pieds. Sentez-vous comme si vous étiez le centre de l’univers.

Regardez dans l’espace et imaginez une sphère qui brille d’une lueur blanche. Voyez comment cette sphère descend sur votre tête.

Touchez-la avec votre main droite (ou avec une dague rituelle appelée athame). Posez cette lumière blanche sur votre tête. Lorsque vous faites cela, faites vibrer le mot ATAH.

Descendez votre main vers votre corps. Sentez cette lumière passer à travers vous comme un faisceau. Touchez-vous la poitrine, descendez votre main vers l’aine, pointez un doigt vers le bas et faites vibrer le mot MALKUTH (malkoute) et imaginez un puits de lumière qui passe à travers votre corps et qui connecte la source de lumière sur votre tête à la Terre qui se trouve sous vos pieds.

 

Touchez votre épaule droite. Imaginez qu’un faisceau venant du puits de lumière passe à travers ce point et sur votre côté droit, jusque dans l’espace. Faites vibrer VEGEBURAH (védjéboura).

 

Faites la même chose avec votre épaule gauche et faites vibrer VEGEDULAH (védjédoula).

 

Portez vos deux mains sur votre poitrine. Joignez-les comme si vous priiez et faites vibrer LE OLAM AMEN (léolame amène). Vous vous tenez maintenant au milieu d’une croix de lumière qui part jusqu’aux confins de l’univers.

 

Tracer les Pentagrammes:

 

Tournez-vous vers l’est. Faites ceci depuis l’endroit où vous vous trouvez (tout du moins tourez-vous vers l’est) et tracez dans les airs devant vous avec votre doigt, votre baguette ou votre athame un grand pentagramme bannissant la Terre comme expliqué ci-dessus. Visualisez comme il brille d’une lumière bleu clair. Faites le signe de l’Entrant (avancez votre pied gauche et lancez vos bras vers l’avant à travers le Pentagramme que vous avez tracé) et faites vibrer YOD HEH VAV HEH (yod hé va hé). Faites le signe du silence (= portez l’index de votre main gauche à vos lèvres)

 

Connectez les pentagrammes. Tout en gardant votre doigt ou le bout de la dague dans le centre du pentagramme, tournez-vous vers le sud en traçant une ligne d’un blanc clair. Ces lignes connectent vos pentagrammes

 

Tracez un autre pentagramme. Procédez de la même façon, mais cette fois-ci en vibrant ADONAI (adonyé) alors que vous faites le signe de l’Entrant. Faites le signe du silence et en vous souvenant de garder votre bras droit levé devant vous.

 

Portez la ligne blanche vers l’ouest. Répétez les étapes de traçage du Pentagramme, le signe de l’Entrant et le signe du Silence, mais cette fois-ci faites vibrer EHEIEH (éhéyé).

 

Portez la lumière vers le nord, faites la même chose une dernière fois et faites vibrer AGLA (agla).

 

Portez la ligne de lumière blanche vers l’est et connectez tous les pentagrammes ensemble. Vous devez maintenant être entouré de quatre pentagrammes bleus dans les quatre coins du cercle que vous venez juste de faire.

 

Marchez de nouveau vers le centre de votre cercle. Tournez dans le centre des aiguilles d’une montre pour vous retrouver face à l’est.

 

Appel aux Archanges:

 

Une fois de plus, visualisez la croix cabalistique que vous avez tracée un peu plus tôt et tendez vos bras pour prendre la forme de la croix. Regardez devant vous (c’est-à-dire vers l’est) et dites : devant moi : RAPHAËL. Essayez de sentir sa présence et ressentez l’air qui souffle sur votre visage.

 

Imaginez une autre présence derrière vous. Dites : derrière moi : GABRIEL. Essayez de sentir l’humidité de l’eau dans votre dos

 

Regardez vers votre droite. Dites : dans la main droite : MICKAËL. Sentez la chaleur du feu.

 

Regardez vers la gauche. Dites : dans ma main gauche : OURIEL et essayez de sentir une sensation de solide (pesanteur).

 

Tournez-vous de nouveau vers l’est. Contemplez les pentagrammes en feu devant vous, tout en disant : autour de moi flamboie le Pentagramme. Puis visualisez un hexagramme brillant sur votre poitrine et dites : sur les piliers rayonne l’étoile à six branches.

Pour terminer, répétez simplement les étapes de la croix cabalistiques une nouvelle fois.

Source: https://fr.wikihow.com/faire-le-rituel-mineur-de-bannissement-du-pentagramme

———————–

Pour en savoir plus sur l’origine de ce rituel, consultez cet article très intéressant de Spartakus Freeman:

L’origine du Rituel du Pentagramme dans la prière juive

Le Rituel tel que pratiqué par la Golden Dawn en vidéo ici: https://youtu.be/7qRGf9oKalk


Notes complémentaires:

– Comme exercice de concentration: assis en méditation, visualisez-vous debout, athamé en main. Imaginez que vous vous tournez vers l’Est et accomplissez la Croix Kabbalistique et le rituel du Pentagramme comme vous le feriez dans la réalité. Observez les résultats dans la lumière astrale et ensuite, imaginez votre « moi mental » revenir dans votre corps physique.

– Comme protection contre les idées impures ou parasites, donnez à celles-ci une image, une forme mentale. Imaginez-la devant vous. Bannissez-la en lançant vos bras devant vous, paumes vers le bas. Lorsque cette image s’est éloignée de quelques pas, empêchez-la de revenir en faisant le signe du silence (un doigt sur les lèvres). Enfin, imaginez-la se dissoudre dans les Eléments symbolisés par les Pentagrammes que vous formez au long du rituel.

– La tradition veut que les noms de Dieu soient vibrés, pas seulement prononcés. La vibration doit se ressentir dans tout le corps.

– Prenez bien soin de tracer les Pentagrammes de façon à ce que le dernier point soit bien relié au premier, afin de compléter la connexion.

———————-

Sources: Kaosphorus, Mazohir, Teth’s Arcana, Kheper

Auteur: Heliah

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer