Les offrandes

Les offrandes dans les néo-paganismes d’Occident

L’offrande reste un incontournable des rituels et divers rites néo-païens en Occident, en ce sens qu’elle permet au pratiquant ou à la pratiquante de réaliser un geste de gratitude vis-à-vis de son panthéon, des éléments ou de l’univers.

Qu’est-ce qu’une offrande? C’est un don fait lors d’une célébration. Ce don, peut être matériel ou immatériel. Il est fait de préférence à l’extérieur (forêt, bois, etc), mais s’il est fait en intérieur, il sera de toute façon mis à l’extérieur à un moment donné.

Un don matériel devrait de préférence être biodégradable et brut (fruits, feuilles, branches, baies, etc). Il s’agit de rendre à la terre un peu de ce qu’elle nous permet de récolter. D’autres offrandes plus élaborées, mais toujours biodégradables peuvent être faites, comme offrir des biscuits ou des objets en bois par exemple. Les offrandes non biodégradables, comme l’argent, ou d’autres métaux, risquent de polluer le site dans lequel elles sont déposées.

Un don immatériel se fait sous la forme d’énergie que le pratiquant ou la pratiquante va dégager pour l’envoyer à l’entité ou aux entités qu’il ou elle souhaite honorer. Il est possible de visualiser cette énergie dans son mental, lui donner une forme, une couleur, ou même une odeur et visualiser son cheminement jusqu’à atteindre l’entité ou les entités honorées.

Le fait que l’offrande soit matérielle ou immatérielle, dépend de l’état d’esprit du pratiquant ou de la pratiquante, du rituel à mener, selon qu’il s’agisse d’un rituel préparé ou inopiné. Ou bien, il peut tout à fait s’agir d’une offrande faite lors d’une promenade dans la nature, pour remercier un arbre de la branche qu’il offre pour faire une baguette.

Il est important de préparer l’offrande soi-même, afin tout d’abord d’y insuffler sa propre énergie, et également, d’accompagner la réalisation des vœux, demandes ou souhaits exprimés. A titre de comparaison, un plat préparé soi-même avec de bons ingrédients sera toujours meilleur qu’un plat industriel enfourné à la dernière minute. Il en est de même pour ce qu’on offre.

 

 

Lors d’un rituel, l’offrande se fait généralement vers la fin de celui-ci. Pratiquer l’offrande en début de rituel parait peu pertinente, puisque la codification actuelle de la plupart des rituels place les remerciements et offrandes un peu avant la clôture de ceux-ci.

Une exception tout de même à cette règle implicite, est celle du rituel druidique, où les premières offrandes sont faites par le druide ou l’officiant au début. En effet, les premières paroles sont destinées aux ancêtres et en cela, les offrandes de lait, hydromel et miel sont faites au cromo (bâton représentant les ancêtres). Par la suite, les offrandes plus personnelles des ritualisants sont faites vers la fin.

Les offrandes peuvent être mises en terre, au feu ou à l’eau. A titre d’exemple, à l’équinoxe de printemps, les offrandes (des graines) sont mises en terre et représentent le réveil de la vie après le sommeil de l’hiver.

Si, dans les anciens temps, les offrandes pouvaient être différentes, impliquant des sacrifices sanglants, il est évident que de nos jours, ces pratiques n’ont plus de sens et paraissent cruelles au regard des valeurs défendues par une grande majorité de pratiquants, quand bien même ces pratiquants consomment de la chair animale.

Cependant, il peut être opportun de faire une offrande de sang à une divinité appropriée, comme la Déesse celte Morrigan. Dans ce cas, il est conseillé de se servir de ses propres menstrues lorsqu’on est une femme, ou bien de prélever proprement un peu de son sang (une goutte suffit). A ce propos, il est utile de se référer au numéro 22 de Lune Bleue (l’aspect sombre) où le sujet est traité dans l’article « liens du sang » par Morrigwen Whitecrow (référence : https://lunebleuezine.wordpress.com/numero-22-mabon-2017/). En effet, c’est une pratique avec laquelle la prudence est de mise, à la fois pour des raisons d’hygiène et à la fois pour son caractère potentiellement dangereux.
Auteur : Sólríka
Illustrations : Sólríka

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer