La planche Ouija

La planche Ouija

Un petit topo sur la planche Ouija : son histoire, comment l’utiliser, est-elle vraiment efficace ? Est-elle potentiellement dangereuse ? Bonne lecture !

Un peu d’histoire sur la planche Ouija

Je commence volontairement cet article par un peu d’histoire sur la planche Ouija, uniquement des choses factuelles et très concrètes mais ça me paraît important étant donnée l’immense confusion qui règne parfois autour de cet objet et de sa destination originelle notamment. Alors c’est parti pour un petit voyage du XIXè siècle à aujourd’hui !

Donc, et si l’origine véritable de cet objet reste floue, il est néanmoins a peu près certain que la planche Ouija est née au XIXè siècle, et de manière plus concrète, son brevet a été déposé le 10 février 1891 par Elijah Bond et Charles Kennard, deux entrepreneurs américains. Là ou ça se corse, et où les confusions commencent à pointer le bout de leur nez, c’est que leur entreprise fait faillite 1 an après le dépôt du brevet. Deux anciens employés, les frères Fuld, récupèrent alors les droits d’exploitation de la planche Ouija en étant persuadés que cet objet peut avoir un potentiel commercial élevé, à une époque où le spiritisme et la nécromancie provoquent un certain engouement au sein de la population. Cela dit, et pour optimiser son aspect commercial, William et Issac Fuld font passer la planche Ouija dans le domaine du jeu de société, et c’est là que les soucis commencent. Non seulement parce que cela décrédibilise complètement son usage en nécromancie, mais également et surtout, parce qu’une grande société profitera très vite de ça, avec des conséquences désastreuses aujourd’hui, mais j’y arrive.

Car même si l’utilisation de la planche Ouija par des médiums dès le début du XXè siècle la rend un peu plus « fréquentable » dans le domaine ésotérique, c’est bien la très connue société Hasbro, fabriquant de jeux et jouets qui va racheter le brevet de l’objet en 1966, scellant définitivement une production industrielle et commerciale à des fins… ludiques.

Ainsi, et tel un jeu de société, Hasbro produit même aujourd’hui des planches Ouija pour enfants (oui oui, vous avez bien lu), et cet aspect fait que, de nos jours, certains auteurs pourtant aguerris (ils se reconnaîtront) restent persuadés que la planche Ouija a toujours été un jeu de société alors que le brevet initial a bel et bien été déposé pour un usage en nécromancie/spiritisme.

Après ce passage historique qui me paraissait fondamental pour aborder la planche Ouija, passons à la conception et à l’utilisation de l’objet en lui-même.

Comment utiliser une planche Ouija ?

Bon déjà, pour savoir comment utiliser une planche Ouija, attardons-nous un instant sur la conception de l’objet en lui-même et ce que l’on y trouve.

Pour commencer, les planches Ouija sont vendues dans différents matériaux, le bois ou le plastique principalement. Les amateurs de beaux objets privilégieront évidemment le bois, et se tourneront probablement vers des artisans fabriquant eux-mêmes des planches Ouija, beaucoup plus esthétiques que ce que l’on peut trouver chez une production industrielle.

La planche Ouija est donc… une planche (Wha dis donc Shaël tu nous en apprend des choses !) composée de toutes les lettres de notre alphabet, mais également des chiffres de 0 à 9, ainsi que des mots « oui », « non » et « au revoir » inscrits sur le bas de la planche. La plupart du temps, elle est accompagnée d’une petite planchette que l’on appelle une « goutte » (rapport à sa forme) et qui servira à diriger les opérations.

Maintenant que l’on a décrit l’objet, intéressons nous à la manière de s’en servir. Le fonctionnement de base est assez simple et requiert simplement un minimum de connaissances en magie : placez-vous devant la planche (autour si vous êtes plusieurs), et c’est là que de bonnes bases en projection sont nécessaires pour avoir accès à la personne défunte que vous souhaitez contacter. Lorsque vous pensez avoir établi un véritable contact, posez une question, l’index ou l’index et le majeur posé sur la goutte. La réponse devrait se traduire sur la planche via les différentes inscriptions. Çà paraît simple comme ça, et c’est parce que ça l’est finalement, c’est pour ça que je vais tout de suite émettre quelques mises en garde et conseils lorsque vous utilisez une planche Ouija :

Pour commencer, et pour des raisons de sécurité, évitez de faire ça seul, il vaut mieux être deux, voire plus, et en présence d’au moins une personne qui soit correctement entraînée. N’enlevez pas à tout bout de champ votre doigt de la goutte, en fait, ne l’enlevez pas du tout, il doit y rester fixé jusqu’à la fin de l’opération.

Ensuite, si jamais la goutte s’énerve, qu’elle part dans tous les sens, qu’elle suit les lettres ou les chiffres dans l’ordre, ou encore qu’elle se met à s’agiter en partant dans les coins ou en décrivant le signe de l’infini au centre, dans tous les cas, c’est que ça s’est (très) mal passé, et vous êtes potentiellement dans la merde. Mettez fin tout de suite à la séance.

Pour le reste, ce sont les recommandations habituelles en magie : n’hésitez pas à vous protéger via un cercle, et soyez poli et respectueux, notamment en remerciant la ou les personnes invoquées. Mais bon, je vais pas vous apprendre la politesse et le respect, ça vaut aussi bien pour le boulanger en bas de chez soi !

La planche Ouija est-elle réellement efficace ?

Je me rend compte que plus cet article avance, plus les choses deviennent complexes et plus cela mériterait, au final, un ouvrage entier. Cela dit, et même en synthétisant beaucoup, je vais tenter de vous présenter le truc de manière aussi exhaustive que possible sur l’efficacité ou non de la planche Ouija donc.

Parce qu’en fait, si l’on aborde la question de l’efficacité de la planche Ouija, il y a au minimum deux choses à la fois avérées et parfaitement contradictoires qu’il faut prendre en compte. Vous la voyez venir la prise de tête ? Allez accrochez-vous encore un peu, on va explorer ça.

La première chose, c’est que les témoignages des résultats obtenus par l’utilisation d’une planche Ouija sont nombreux, et il ne fait aucun doute que cela fonctionne en matière de spiritisme/nécromancie, il y’a beaucoup trop de preuves de ce fait pour affirmer le contraire. Pour l’anecdote, quand j’avais 8-10 ans, on s’est fabriqué une planche Ouija en carton avec des potes et on a voulu jouer aux spirites. J’ai eu la trouille de ma vie et je n’en ai presque aucun souvenir (le cerveau est bien foutu parfois), c’est ma mère qui m’a raconté, plus tard, à quel point ça m’avait effrayé, et je crois qu’elle aussi a eu peur de ce que j’avais fait. On était des gosses après tout.

Mais d’un autre côté, des expériences tout à fait objectives ont été menées et qui tendent à montrer l’inutilité totale de cet objet. Le truc est tout simple : il suffit de bander les yeux des participants pour que les réponses n’aient plus aucun sens. Donc non seulement cela atteste du fait que la planche Ouija en elle-même n’a aucun pouvoir particulier, mais cela veut dire aussi que les réponses que l’on obtient sont dues à ce que l’on appelle l’effet idéo-moteur, pour faire simple, ce sont des micros mouvements inconscients qui ont pour effet de déplacer la goutte sans que l’on en ai conscience, d’où le fait que cela ne fonctionne plus du tout si l’on a les yeux bandés.

Mais alors, avec toutes ces contradictions, pourquoi la planche Ouija permet malgré tout d’obtenir des résultats ? Alors ce n’est que mon avis, mais il est relativement partagé, la planche Ouija n’agirait que comme une sorte de placebo. Pour le dire plus crûment, si vous mettiez la même ferveur dans des cartes pokémon, vous obtiendriez probablement les mêmes résultats. Mais attention, cela ne veut pas dire que ces résultats ne sont pas réels (voire dangereux), bien au contraire, et c’est ce que l’on va voir tout de suite en guise de conclusion pour cet article.

Est-il dangereux de se servir d’une planche Ouija ?

Là encore je suis en train de comprendre que je me suis embarqué sur des questions compliquées, mais cela dit ici la réponse est assez nette pour moi : c’est un grand OUI ! C’est dangereux, clairement. Pourtant ceux qui me connaissent et qui ont suivi mon parcours savent que je suis loin d’être un tendre en magie : je suis spécialisé en sorcellerie et en magie rituelle, je me met en danger très souvent sans hésitation, j’envoie du lourd quand il le faut et j’ai le sceau d’un archange déchu (certains diront un démon) tatoué sur le bras gauche, mais ça… très peu pour moi.

En fait le problème avec le spiritisme et la nécromancie, c’est qu’à moins d’être vraiment expert dans le domaine, vous ne contrôlerez absolument rien de ce qui va se passer, et ce malgré les protections d’usage.

On va prendre plusieurs exemples : imaginons que vous souhaitiez utiliser une planche Ouija pour appeler mamie, quelles que soient vos raisons, il y a toutes les chances pour que ça se passe assez mal. Dans le meilleur des cas, c’est effectivement a mamie que vous aurez affaire, mais elle ne sera pas forcément de bonne humeur. Car on parle bel et bien ici d’invoquer des morts et de les sortir de leur plan, c’est un peu comme si, en plein sommeil profond, on vous balancez un sceau d’eau à la figure pour vous demander un truc, je ne suis pas certain que vous réagiriez très bien.

L’autre cas de figure, et le plus fréquent en fait, c’est qu’il faut bien être conscient que lorsque vous pratiquez la nécromancie et/ou le spiritisme, vous ouvrez une porte vers d’autres plan, sauf qu’il n’y a pas de videur à l’entrée, et vous n’avez absolument aucun contrôle sur qui ou quoi va s’inviter à la fête.

Ainsi, vous pouvez très bien tomber sur un autre défunt, mais pire, sur une entité suffisamment puissante pour se faire passer pour la personne que vous souhaitiez contacter, et ce avec des conséquences potentiellement graves évidemment.

Je conclurai donc cet article en vous invitant à lire un article de mon confrère Victor Grouchko qui met précisément en garde sur les dangers du spiritisme et de la nécromancie. Lui comme moi y avons eu affaire, ça n’est pas pour rien si l’on vous dit que c’est dangereux !

Auteur : Shaël

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer