Le sel en magie

Le sel en magie

La symbolique du sel en magie

Après l’encensoir et l’encens, la bougie et le calice et son contenu, on s’attaque donc ici au dernier des outils magiques liés à l’un des quatre éléments, ce qui permet de boucler la boucle.

Pour rappel, et pour ceux qui n’ont pas lus les articles cités précédemment, l’encens et la bougie sont liés respectivement à l’air et au feu qui sont considérés comme des principes masculins, tandis que le calice et l’eau sont des principe féminin.

Pour ce qui est de la symbolique du sel en magie, il est lié au Nord, par là-même à l’archange Uriel dans la tradition judéo-chrétienne, mais également à la Terre, ce qui en fait un principe féminin.

Tous ces aspects symboliques peuvent parfois paraître un peu obscurs, voire même être carrément remis en question mais que voulez-vous, on parle ici de tradition, et ça me semble malgré tout important de les assimiler ne serait-ce que pour avoir quelques bases en magie. En effet, avant de progresser et de faire vous-mêmes votre propre sauce avec le sel, voire d’évoluer avec cet outil, c’est toujours bien de connaître les fondamentaux. En l’occurrence : le sel = Nord, Uriel, Terre, Principe féminin, ça n’a rien de très compliqué à retenir !

J’ajouterai que l’assimilation de ces principes aide également à comprendre la manière dont on l’utilise en magie, notamment dès qu’on touche un peu au bannissement puisque ce que l’on vient de voir sur le sel en fait également un élément Saturnien, bref ça vaut le coup de prendre 30s pour lire ça avant d’attaquer tout de suite des parties plus intéressantes comme l’utilisation qu’on fait du sel en magie par exemple.

L’utilisation du sel en magie

Le sel a de très nombreuses applications en magie, et dans la mesure où, au cours d’un article et sans écrire un bouquin sur le sujet je ne pourrai pas tout aborder, j’ai choisi de survoler au moins les 3 utilisations principales que l’on peut faire du sel en magie :

Pour commencer, le sel est indispensable dans une pratique rituelle qui fera appel aux 4 éléments dans la mesure où, comme nous l’avons vu plus haut, il représente la Terre. Dans ce cas précis, une petite part de sel consacré sera placée au nord dans un petit bol, consacré lui aussi. Ensuite, en fonction du type de rituel que vous exécutez, ce sera à vous de savoir quoi en faire, mais généralement il est saupoudré de manière à apporter une bénédiction terrestre.

Bien entendu, le sel reste fondamental dans beaucoup d’autres pratiques rituelles. De par son rôle purificateur, je pense notamment à des rituels de bannissement qui utilisent fréquemment la puissance à la fois purificatrice et protectrice du sel. Dans ce cas précis, on pourra éventuellement avoir recours en outre au sel noir, mais j’en dirais deux mots un peu plus loin.

Enfin, l’un des aspects les plus intéressants du sel étant ses propriétés purificatrices, il est énormément utilisé en dehors de toute pratique rituelle, et ce pour une foule de choses.

En vrac, et encore une fois parce que cet article se veut concis, le sel est notamment utilisé pour la purification des lieux, pour la protection, pour la purification d’objets, mais aussi, et c’est important, pour la purification des pierres et différents cristaux. Je ne vais pas m’étendre là-dessus ici, non seulement parce que je compte écrire un article complet sur la purification des pierres, mais aussi car le sel ne convient pas à la purification de tout les cristaux, et qu’il faut faire extrêmement attention avec ça au risque d’abîmer vos pierres plus que de les purifier.

J’ai bien conscience qu’il s’agit là d’un (très) grand survol, mais d’autres articles plus précis suivront, notamment en ce qui concerne la purification des pierres et le sel noir (même si je vais en dire quelques mots plus bas).

Quel type de sel utiliser pour la pratique magique ?

Ah ! En voilà une grande question et beaucoup de sorciers ou de mages ne sont même pas d’accord entre eux alors je vais me contenter de vous donner mon avis issu de ma propre expérience, après, à vous d’en faire ce que vous voulez !

Ainsi, si vous vous baladez sur internet ou même en vous reposant sur des sources fiables, beaucoup de mes confrères vous recommanderons d’utiliser par exemple du sel gemme ou mieux, du sel de la Mer Morte. Je ne vais pas leur donner tort, car il est vrai que sur le plan qualitatif c’est un vrai plus. Cela dit, ça coûte littéralement un bras, surtout lorsqu’on pratique beaucoup car il faut savoir que même si vous vous contentez de choses mineures, le sel est certainement l’un des ingrédients voire celui que vous utiliserez le plus, donc à moins d’avoir un budget illimité, vous ne pouvez pas vous permettre d’utiliser un sel acheté à prix d’or pour tout ce que vous ferez.

De ma propre expérience, ce que j’ai retenu au niveau du sel est que l’essentiel réside dans le fait qu’il soit non raffiné. Dans cette optique, un bon paquet d’un kg de sel de Guérande acheté en magasin et correctement consacré suffit amplement pour tous vos besoins et sans vous ruiner.

Ah oui j’évoque le sujet de la consécration du sel mais je ne vais pas davantage le développer ici puisque ça fera l’objet d’un article spécifique.

Le cas particulier du sel noir

Avec le titre de ce dernier chapitre, vous vous demandez certainement ce qu’est le sel noir ? Bah… Comme chez nous en fait, c’est un condiment, principalement utilisé en Asie du Sud, même pour la cuisine, comme notre bon vieux sel.

Ce qu’il a de différent, c’est sa composition. Déjà, il fait partie de la catégorie des sels gemmes et, à ce titre, est d’une qualité extrêmement élevée. Mais surtout, ce qui lui donne en partie sa couleur, son odeur et son goût, c’est une haute teneur en souffre pour du sel.

Vous me voyez venir j’imagine : sel + souffre, eh oui, le sel noir est idéal pour beaucoup de rituels de bannissement, et il est d’ailleurs souvent utilisé pour remplacer la terre de cimetière lorsqu’on est un peu trop timoré pour aller en chercher. Mais tous ces détails sur le sel noir et la terre de cimetière, je le réserve pour un autre article entièrement dédié à ces deux éléments.

Auteur : Shaël

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *