La visualisation

La visualisation

Je vous propose ici de découvrir ce qu’est la visualisation en magie, ses principes, à quoi cela sert, mais également comment s’entraîner efficacement à la visualisation dans l’optique de n’importe quel type de pratique magique.

Qu’est-ce que la visualisation en magie ?

La visualisation en magie consiste, comme son nom l’indique, à apprendre à visualiser différentes choses. Il peut s’agir comme nous le verrons plus loin d’énergies, mais également d’objets sans existence propre pour l’entraînement, ou encore, couplée à la projection, d’un outil puissant pour tout type de pratique.

La visualisation est avant tout un travail mental qui demande de l’entraînement, parfois long et répétitif. En ce qui me concerne, et malgré mon expérience, cela fait partie de mon entraînement quotidien.

Pour autant, la visualisation n’est pas quelque chose d’inaccessible, loin de là, c’est même un exercice assez facile quand on commence à prendre le pli. Cela dit, il s’agit à l’instar du ressenti énergétique et de la projection d’un véritable pré-requis pour n’importe quel type de pratique magique, même les plus simples comme une purification d’un lieu par exemple.

En ce sens, l’entraînement à la visualisation est à prendre très au sérieux si vous souhaitez obtenir des résultats et entreprendre une pratique magique efficace.

À quoi sert la visualisation en magie ?

La question n’est pas tant de savoir à quoi sert la visualisation en magie, mais plutôt de mesurer à quelle point elle est importante dans ce domaine. Pour être très clair, sans une certaine maîtrise de la visualisation, vous ne pourrez jamais obtenir aucun résultat en magie, même sur des pratiques mineures et sans danger. Cela en fait encore une fois un pré-requis essentiel, et si vous souhaitez réellement pratiquer, même humblement, la maîtrise de la visualisation doit absolument faire partie de vos priorités.

J’aurais beaucoup de mal ici, même si je le voulais, à dresser une liste de ce qu’apporte la visualisation car en fait, sans elle, couplée à la projection, vous n’arriverez clairement à rien. Qu’il s’agisse de pratiques mineures et sans danger comme la confection d’un sachet ou la purification de votre salon, jusqu’à des rituels beaucoup plus complexes, des bannissements, ou même des affrontements directs contre des entités, des parasites de bas étage comme des larves ou autres, vous aurez à chaque fois besoin de cette discipline mentale.

En ce sens, et si vous souhaitez pratiquer la magie, prenez le temps de soigner votre entraînement en matière de visualisation. Il s’agit en effet d’un acquis dont on ne peut pas se passer pour obtenir des résultats probants.

Comment s’entraîner à la visualisation ?

Il existe une foule de méthodes pour s’entraîner à la visualisation. L’objectif est de pouvoir maintenir la visualisation d’un objet, ou de toute autre chose, comme si cela était pleinement réel et ce pendant la durée la plus longue possible.

Pour vous donner un exemple que j’utilisais à mes débuts, vous pouvez par exemple visualiser un livre, mais il faut que ce soit aussi précis que si vous le voyiez réellement : vous devez être capables de discerner les moindres détails de la couverture, l’usure éventuelle des pages, voire un marque page qui bouge légèrement à cause du vent si vous êtes en extérieur.

Je répète que ceci n’est qu’un exemple, vous pouvez tout à fait visualiser n’importe quoi en fait, l’important étant de le maintenir.

À partir de là, il y aura 3 étapes : vous commencerez par visualiser un objet en vous focalisant dessus. Une fois cela acquis, vous n’aurez plus besoin de le fixer et vous pourrez vous contenter de l’avoir dans votre vision périphérique pour maintenir la visualisation. Enfin, l’idéal est de réussir à maintenir une visualisation sans interruption et sur la durée tout en faisant autre chose, comme des tâches ménagères par exemple, regarder un film, ou n’importe quoi qui attire un peu votre attention en fait.

Comment savoir si l’on maîtrise la visualisation ?

Bon alors ça c’est un peu compliqué à déterminer. Déjà parce que ça dépend beaucoup des personnes, de leur niveau d’entraînement, de leur expérience, etc… Mais aussi parce qu’à mon sens, une bonne visualisation ne peut réellement être évaluée que lorsqu’elle est couplée à de la projection.

Cela étant, vous pouvez vous reporter au paragraphe précédent pour les exercices de visualisation, et disons que si vous arrivez à maintenir une visualisation sans interruption pendant 1 heure tout en faisant autre chose, c’est largement acquis. Attention quand je parle d’une heure je met la barre assez haute, mais c’est volontaire, c’est pour éviter de bâcler l’entraînement, alors qu’en réalité vous n’avez pas forcément besoin de pousser aussi loin, bien que cela soit assez facile finalement avec la pratique.

Auteur : Shaël

4 pensées sur “La visualisation

  • mai 5, 2019 à 1:42
    Permalink

    Bonjour Shaël,
    et encore merci pour ton article 🙂
    J’aurais une petite question, quand je m’entraîne à la visualisation j’ai beaucoup de mal à maintenir un objet fixe dans mon esprit (ça m’ennuie vite et je le perds rapidement, où j’ai besoin de le voir en mouvement) mais pour visualiser un lieu ou une personne je n’ai aucun problème.
    Cela aura t-il un impact pour la suite de mon apprentissage?
    Je tiens à préciser que je me réfère au livre de Franz Bardon pour mon entraînement,
    et j’ai peur que cela me soit préjudiciable lors de la projection mentale dans la sphère des éléments (oui je sais c’est le dernier chapitre, j’ai le temps mais ça m’inquiète)
    Pourrais tu m’éclairer stp?

    Répondre
    • mai 6, 2019 à 9:37
      Permalink

      Salut à toi, et de rien, je fais ça avec plaisir encore une fois 🙂

      Tu fais bien de te référer au bouquin de Franz Bardon, j’ai moi-même passé avec succès les 10 degrés du livre et ça m’a nettement aidé dans ma pratique.

      Pour répondre à ta question, ce n’est pas tellement que c’est un problème, ça veut simplement dire que tu ne maîtrise pas cet aspect de la visualisation et que tu dois t’entraîner davantage. Par contre c’est plutôt positif que tu aies repéré cette « défaillance », parce que ça peut te permettre justement de travailler précisément là-dessus. J’ajouterai que pour coupler la visualisation à la projection, le maintien de quelque chose de fixe, quoi que ce soit, est indispensable. Continue à travailler, ça viendra.

      En espérant t’avoir un peu aidée, et si tu as d’autres questions, n’hésites pas 🙂

      Répondre
  • mai 6, 2019 à 10:54
    Permalink

    D’accord, merci cela me rassure.

    Félicitations pour les 10 degrés car c’est un sacré travail sur soi!
    Cela doit bien prendre 1 an ou plus pour tous les maîtriser, mais on a rien sans rien.
    Je trouve aussi que ce livre est un super moyen pour s’améliorer.
    En plus on la même référence ( même si j’imagine que nous ne sommes pas les seuls) ce qui sera plus pratique pour que tu puisses me répondre pour de futures questions (qui viendront c’est certain 😅😆)

    Merci pour ta réponse encourageante.
    Bonne semaine à toi 🙂

    Répondre
    • mai 7, 2019 à 6:14
      Permalink

      Il me semble que Franz Bardon avait plus ou moins prévu cette formation sur 10 ans, 1 an par degré en moyenne. Par contre effectivement je l’ai fait en 1 an mais j’étais déjà entraîné avant… Après tout dépend aussi du temps que tu as à y consacrer, perso mon entraînement reste quotidien mais en général les gens ne consacrent pas leur vie à la magie 😀

      Pas de souci pour de futures questions, je suis toujours là pour y répondre.
      Une très belle semaine également 🙂

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *